L’insouciance de la jeunesse

image

L’insouciance de la jeunesse

Sylvie Vandroux


Collection :
Electrons Libres

Synopsis :

Cette jeune fille timide et rousse se protège dans son cocon familier. Elle grandit avec ses complexes ressentis comme une calamité. Elle sera propulsée trop tôt dans un monde délirant, celui des années 1980. Cette époque endoctrinant toute une génération qui semble à la fois proche et très éloignée de nous.

De l’insouciance, du danger ! De l’amour à l’ivresse, elle s’accroche jour après jour à cet horizon qu’elle croyait sans aucun nuage.

Extraits :

Ma mère a les cheveux courts, blonds, frisés, le visage rond, la peau claire, la taille fine, elle porte des lunettes. Elle se dévoue à son rôle de femme et mère au foyer. Elle m’habille de jupe à volants, de pantalons à pattes d’éléphant à gros carreaux, le tout d’une couleur beige. Mes chemisiers sont à petites fleurs d’un ton voyant, très voyant, orange, vert pomme sur fond noir par exemple. Mes ensembles vestimentaires sont dépareillés, matières textiles, couleurs ou motifs. Les années yéyé sont passées par là ! Ma coiffure, une coupe au bol ressemblant à la chanteuse Mireille Mathieu, est stricte et classe – comme dit ma mère. Ça doit être son idole ! Je n’apprécie ni mon physique, ni mes habits, ni mes cheveux. J’ai remporté le pompon comme celui des manèges de chevaux de bois. Même lui, je le rate toujours. La chance d’un tour gratuit est gagnée par d’autres enfants. La mocheté et la poisse, cette piètre image de personnalité me colle à la peau.